0800 10 12 17 Appelez maintenant Demander un rappel

Moustiques : Comment passent-ils l’hiver ?

Les insectes ont, d’une manière générale en fonction des espèces, trois façons de passer (ou pas) l’hiver. Certains choisissent de migrer vers des contrées moins hostiles, d’autres de se reproduire avant de mourir quant à certaines espèces d’insectes, comme les moustiques, d’hiberner sur place bien à l’abri….

Le moustique tigre

En hiver, les moustiques passent en mode “hibernation”

Le moustique adulte ne peut pas survivre normalement dans le froid. Deux possibilités se présentent alors à lui :

– Il ne trouve pas d’abri assez chaud pour se mettre en l’abri (maison, métro, grotte, tronc d’arbre, tas de feuilles…) et dans ce cas il meurt.

– Il réussit à trouver un endroit suffisamment chaud à son goût et il a des chances de survivre. Néanmoins en hiver les températures basses ne lui conviennent pas vraiment. Résultat, il hiberne, c’est à dire qu’il se met à vivre au ralenti. Cette capacité d’hibernation est appelée diapause. Les moustiques adultes passent généralement l’hiver en état léthargique. Ils sont alors au complet repos métabolique et ne bougent plus. Leur seule artère pulsatile témoigne que ces charmants insectes sont encore en vie. Ce n’est qu’au printemps, lors des remontées de température que “Sieur moustique” reprend goût à la vie. En effet, le moustique comme d’autres insectes ne peut retrouver un rythme vital normal que si la durée du jour franchit un certain seuil.

Le Culex pipiens, l’espèce de moustiques la plus connue dans nos régions, se réfugie généralement dans les maisons et dans les greniers ou dans la nature, dans les petits creux des arbres.

Le réchauffement climatique a cependant rendu la présence de ces insectes de plus en plus fréquente en hiver. Il leur est d’autant plus facile de s’adapter en milieux urbains où les endroits protégés et abrités, les appartements chauffés et les terrasses humides sont nombreux, leur permettant d’hiverner en toute quiétude.

Le moustique tigre

Il survit au froid grâce à ses réserves de graisse

Lorsqu’ils hibernent ces insectes piqueurs cessent de se nourrir. Le froid ralenti leur organisme et fait qu’ils ne bougent plus jusqu’au printemps. Contrairement aux humains qui ont besoin de calories, les moustiques n’ont pas la nécessité de se nourrir en permanence pour survivre car leurs seules réserves de graisses leur suffisent pour subsister. En écrasant un moustique vous pourrez remarquer ces petites traces jaunes… Ces graisses sont obtenues par la transformation du sucre contenu dans le sang aspiré chez les humains. Ce gras va remplacer l’eau de leur corps en leur évitant de sérieuses lésions sur les tissus en cas de gel.

Le cas du bébé moustique

La larve du moustique qui est dépourvue d’ailes apprécie de rester sous l’eau dans les étangs, les marais, les flaques d’eau… et ne craint pas trop le froid, bien à l’abri dans son enveloppe. Son développement se ralentissant, elle ne peut se transformer en moustique adulte durant cette période.

Le moustique tigre

Si vous êtes victime d’une invasion de moustiques  et que vous recherchez des solutions pour la lutte contre les moustiques, remplissez le formulaire ou appelez-nous au 0800 10 12 17 .

 

Nos solutions de protection contre les insectes volants

Développée avec une technologie LED innovante et brevetée, notre gamme de pièges lumineux pour insectes Lumnia est conçue pour attirer, tuer et encapsuler les insectes de manière hygiénique, éliminant ainsi le risque de contamination.

  • Les lampes LED sont optimisées pour obtenir les meilleurs taux de capture d'insectes volants
  • Des unités très performantes au design épuré qui s'intègrent parfaitement à votre environnement professionnel
  • Plusieurs modes d'énergie qui s'adaptent du jour à la nuit, réduisant ainsi la consommation d'énergie et contribuant à une moindre empreinte environnementale
En savoir plus

Articles similaires