0800 10 12 17 Appelez maintenant Demander un rappel

Interview de notre expert local en lutte antiparasitaire contre les moustiques

Le moustique tigre

Rencontrez notre expert local en lutte vectorielle, Ruben Bueno Mari.

Ruben est le directeur technique de Rentokil Initial pour le contrôle des vecteurs en Europe et l'ancien président de l'Association européenne de lutte contre les moustiques. Il est titulaire d'un doctorat en entomologie médicale de l'Université de Valence et a de nombreuses publications dans des revues scientifiques à son actif.

Son domaine d'expertise est la conception et la mise en œuvre de programmes de contrôle des vecteurs à grande échelle, notamment des moustiques, des simulies, des phlébotomes et des tiques. Ruben a été reconnu par plusieurs institutions scientifiques pour ses recherches sur le potentiel de rétablissement des infestations liées au paludisme dans le sud de l'Europe, et sa compréhension de l'impact des moustiques tigres sur la santé publique dans la région méditerranéenne.

Il a agi en tant que consultant expert pour l'Union européenne, supervisant et conseillant en matière de programmes nationaux de lutte antiparasitaire contre les moustiques dans plusieurs pays. Il est maintenant profondément impliqué dans le développement de protocoles complets de lutte anti-vectorielle pour réduire l'impact des maladies transmises par les moustiques telles que la dengue ou le virus du Nil occidental en Europe.

Nous avons décidé de poser à Ruben quelques questions sur la gestion intégrée des moustiques (GIM) - et pourquoi elle est si importante.

Question : Les moustiques représentent-ils vraiment un risque pour la santé publique ?

Ruben : Oui, ils le sont, et ce n'est pas quelque chose de nouveau. Depuis qu'ils ont joué un rôle clé dans l'influence du développement des civilisations anciennes égyptiennes, grecques et romaines, jusqu'à avoir un impact clair sur des épisodes récents comme la Seconde Guerre mondiale et de nombreuses autres guerres civiles qui se sont produites au cours des dernières décennies et siècles, les moustiques et les maladies transmises par les moustiques ont dicté l'issue d'événements importants tout au long de l'histoire humaine.

La différence aujourd’hui est que les changements mondiaux profitent presque partout aux maladies transmises par les moustiques. Le changement climatique, la mondialisation, la résistance aux insecticides, l'urbanisation massive et non planifiée, et les modifications des écosystèmes provoquent la propagation des moustiques et des maladies associées sur tous les continents.

Dans le contexte européen, le virus du Nil occidental est considéré comme endémique de nos jours malgré l'origine africaine de la maladie. Ce virus est principalement transmis par le moustique « commun de la maison », le Culex pipiens, qui étend son activité à presque toute l'année dans le sud et le centre de l'Europe grâce au changement climatique.

La dengue est également un problème grave pour l'Europe aujourd'hui. Le moustique tigre, Aedes albopictus a provoqué plus de 100 cas autochtones de dengue en 2023 dans les pays méditerranéens que sont l'Italie, la France et l'Espagne. Donc, oui, les moustiques sont un risque réel et croissant pour la santé publique en Europe.

Question : Qu'est-ce que la gestion intégrée des moustiques, et peut-elle aider à atténuer le risque pour la santé publique causé par les moustiques ?

Ruben : La GIM utilise une combinaison de méthodes pour prévenir et contrôler à la fois les moustiques gênants et les moustiques qui propagent des maladies. Les plans de lutte antiparasitaire contre les moustiques comprennent le contrôle des populations d'insectes avant que les gens ne commencent à souffrir de piqûres de moustiques ou à tomber malades en raison de l'activité des moustiques. Une GIM correctement mise en œuvre peut être très efficace pour réduire les maladies transmises par les moustiques, telles que le paludisme, la dengue et le virus Zika.

La GIM utilise des méthodes de contrôle des moustiques basées sur une compréhension approfondie à la fois de la biologie des différentes espèces de moustiques et de leur cycle de vie, combinée à la manière dont des espèces spécifiques propagent des virus. Les méthodes utilisées, lorsqu'elles sont suivies correctement, sont sûres et ont été scientifiquement prouvées pour réduire les populations de moustiques.

Les composantes de base de la GIM comprennent la surveillance, la réduction des gîtes larvaires et gîtes de repos, le contrôle de toutes les étapes de vie des moustiques, les tests de résistance aux insecticides, la sensibilisation du grand public, la participation des municipalités et l'évaluation des actions entreprises par les différents partis prenants.

Question : Pourquoi comprendre le cycle de vie des espèces de moustiques spécifiques est-il une partie importante de la GIM ?

Ruben : Le cycle de vie d'un moustique comprend quatre étapes : l'œuf, la larve, la nymphe et l'adulte. En comprenant chacune de ces différentes étapes, nous pouvons identifier les points vulnérables du cycle de vie pour l'intervention, puis mettre en œuvre des stratégies ciblées pour contrôler et prévenir la propagation des moustiques à toutes les étapes - de l'œuf à l'adulte piqueur.

Étape 1 - œufs : Les femelles moustiques pondent leurs œufs sur ou près de l'eau stagnante. Les œufs peuvent être pondus individuellement ou en grappes, selon l'espèce. Ils éclosent au contact de l'eau, généralement entre quelques jours à une semaine. En comprenant quand et où les œufs de moustiques se développent en larve, nous pouvons mettre en œuvre des stratégies telles que les larvicides pour interrompre leur croissance au stade aquatique.

Étape 2 - larves : Une fois éclos, les œufs entrent dans le stade larvaire. Les larves de moustiques, souvent appelées "asticots", vivent dans l'eau et se nourrissent de micro-organismes et de matière organique. Elles muent plusieurs fois, devenant plus grandes à chaque stade.

Étape 3 - nymphes : Après le stade larvaire, les moustiques entrent dans le stade nymphe. Les nymphes, également appelées "chrysalides", sont relativement inactives et ne se nourrissent pas. Pendant cette étape, elles se transforment en moustiques adultes. Les nymphes restent généralement près de la surface de l'eau pour respirer à travers des tubes respiratoires.

Étape 4 - adultes : Après le stade nymphal, les moustiques adultes émergent de l'eau. Les adultes nouvellement émergés se reposent brièvement à la surface de l'eau pour sécher et durcir leur exosquelette avant de s'envoler. Les moustiques adultes se nourrissent principalement de nectar de plantes, mais les femelles moustiques ont besoin d'un repas de sang pour se développer et pondre leurs œufs. Elles recherchent des hôtes, y compris les humains et les animaux, pour se nourrir de sang.

Cette connaissance aide à développer des stratégies proactives plutôt que réactives. En anticipant l'activité maximale des moustiques en fonction de leur cycle de vie, nous pouvons mettre en œuvre des mesures préventives avant que les populations n'augmentent, réduisant ainsi le risque de transmission de maladies et améliorant l'efficacité globale.

C'est pourquoi l'inspection d’un site est l'un des éléments les plus importants de la gestion intégrée des moustiques. L'inspection vise à identifier tous les gîtes larvaires possibles des moustiques et les gîtes de repos des adultes. Vous pouvez en savoir plus sur la façon dont nous effectuons nos inspections gratuites dans notre précédent article de blog : Gestion intégrée des moustiques avec les audits moustiques Rentokil.

Nos solutions de protection contre les insectes volants

Développée avec une technologie LED innovante et brevetée, notre gamme de pièges lumineux pour insectes Lumnia est conçue pour attirer, tuer et encapsuler les insectes de manière hygiénique, éliminant ainsi le risque de contamination.

  • Les lampes LED sont optimisées pour obtenir les meilleurs taux de capture d'insectes volants
  • Des unités très performantes au design épuré qui s'intègrent parfaitement à votre environnement professionnel
  • Plusieurs modes d'énergie qui s'adaptent du jour à la nuit, réduisant ainsi la consommation d'énergie et contribuant à une moindre empreinte environnementale
En savoir plus

Articles similaires